Les erreurs en marketing digital sont très courantes tellement, c’est un domaine qui évolue constamment et qui instaure un certain nombre de « tendances » qui favorise la perte des entrepreneurs.

C’est un peu une usine à gaz qui peut rapidement nous faire perdre pied.  L’information aujourd’hui ne manque pas et les contradictions sont monnaies courantes.

Pour ne pas être influencé par ces « effets de mode », il faut être sacrément bien dans ses baskets.

Le marketing digital est un domaine complexe qui fait appel à certaines compétences spécifiques et qui demandent beaucoup d’expérimentations.

Les erreurs en marketing digital font partie du jeu et permettent d’apprendre et d’ajuster tout le temps.

Cependant, il faut en prendre rapidement conscience afin de ne pas perdre de l’argent et par la même occasion, un précieux temps.

Dans cet article, je vais mettre en lumière, les 5 erreurs courantes en marketing digital que l’on retrouve chez les jeunes entrepreneurs du web.

Erreur  n°1 : Oublier de parler des problèmes du client

La première erreur en marketing digital est assez courante.

On a tendance surtout au début à évoquer en premier lieu toutes les caractéristiques de notre produit. À juste titre  puisque l’on est fière, cela nous a demandé beaucoup de travail mais on est resté dans l’opérationnel, dans l’aspect pratique.

Mais en réalité, ce qui intéresse les gens, c’est plutôt de savoir quelle transformation, quels bénéfices, votre produit va pouvoir leur procurer.

L’entrepreneuriat au fond, ce n’est pas très complexe. Mais l’on a plus tendance à vouloir en compliquer le processus.

Un entrepreneur est là pour apporter des solutions précises à un problème rencontrer par une personne à l’instant T. Le client se trouve dans une situation A et le produit de l’entrepreneur doit l’emmener à une situation B.

Les gens n’achètent pas un produit ou un service, ils achètent une transformation.

Pour illustrer mon propos, voici un exemple :

Le cas du coach sportif et nutrition qui vend un programme en ligne pour retrouver la forme.

Première présentation :

  • 1 livre de recettes par mois ;
  • 1 cours de sport en ligne par semaine ;
  • Accès à une messagerie de soutien 5jr/7.

Deuxième présentation :

  • Retrouver son poids de forme ;
  • Muscler son corps et oublier les douleurs ;
  • Retrouver un sommeil apaisé ;
  • Retrouver son énergie de jeunesse.

Quelle est la présentation qui vous donne le plus envie ?

Vous devez également lui parler de problèmes concrets et douloureux, des choses qui font appel à de l’émotionnel, des sentiments.

Parce qu’on est dans le virtuel, on oublie trop souvent que ce sont des êtres humains qui se trouvent derrière les écrans.

J’avais évoqué dans un précédent article, les éléments d’une offre qui se vend, si vous avez envie de creuser ce point-là.

Erreur n°2 : Se concentrer sur un seul produit

 

Il est vrai que la tendance a été le fait de se concentrer sur la construction d’un produit phare, premium ou ce qu’on appelle plus précisément un programme signature.

C’est d’ailleurs la tendance que j’ai moi- même suivie avec mon programme d’accompagnement « job sur mesure ».

Alors certes, il y a des avantages puisque l’on peut concevoir un produit premium d’une grande valeur qui nous assurera un chiffre d’affaires confortable, on a une communication fluide puisque l’on parle d’une seule offre, on ne s’éparpille pas dans nos tâches, etc.

Sauf que si l’on mise tout sur un seul produit, il va falloir qu’il soit d’une qualité irréprochable et cela demande beaucoup de travail et donc de temps.

Cela veut dire aussi se concentrer sur une seule problématique.

L’avantage c’est que vous allez pouvoir devenir leader de votre thématique avec un produit phare.

C’est très bien mais comme on dit, il ne faut pas se reposer sur ces lauriers.

Le produit risque de s’essouffler à un moment donné, peut- être victime de son succès.

Une entreprise que se porte bien est avant tout une entreprise en constante évolution et qui donc développe ses offres.

D’autre part, c’est assez difficile de vendre une offre premium, d’entrée de jeu, de façon un peu brutale.

C’est comme avoir un coup de foudre au supermarché et demander la personne en mariage sans même lui avoir proposé de faire connaissance autour d’un verre et comme on dit « ça passe ou ça casse ».

Vous voyez un peu le principe. Pour vos offres, c’est la même chose, vous devez laisser le temps à vos prospects d’apprendre à vous connaître et à vous faire confiance. Des petites offres peuvent donc vous aider en ce sens.

Vous pouvez avoir une problématique principale mais qui peut toucher différentes cibles et qui peut se traduire par différents besoins, et le risque avec une seule offre, c’est que vous passiez à côté de certains besoins de votre marché.

Je peux l’affirmer en connaissance de cause. J’en ai pris conscience et c’est pour cela que je suis en train de créer des offres qui répondent au même résultat mais pour une cible différente.

 

dangers-reseaux-sociaux

Erreur  n°3 : Utiliser uniquement les réseaux sociaux

La tentation d’être présent aujourd’hui sur les réseaux sociaux  et de pouvoir aller à la rencontre de milliers de gens paraît alléchante.

Il est vrai que ce sont des outils absolument incroyables pour rencontrer des prospects et développer son chiffre d’affaires.

Le problème c’est que c’est un gouffre au niveau du temps et que cela reste pour une consommation « éphémère ».

Ce sont des plateformes en constante évolution et vos efforts de visibilités peuvent être réduits à néant à cause d’un changement d’orientation.

De plus, on a pu  constater dernièrement avec le bug géant de facebook, que vous n’êtes pas à l’abri de perdre tous vos contacts du jour au lendemain.

Il est donc plus prudent de se construire une base de contenu et une base de contact propre à vous.

Notamment avec la construction d’une mailing list.

Bien entendu, il est bien de tester son positionnement et son offre au départ avec les réseaux sociaux pour ensuite débuter un format long comme un blog, un podcast ou chaîne YouTube.

Mais comme l’expression l’affirme, « il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier ».

Erreur n°4 : Se préoccuper de la quantité plutôt que la qualité

A l’ère de « l’infobésité », il est de plus en plus rare de tomber sur des contenus qualitatifs.

Nous consommons une quantité astronomique d’informations  et pour preuves, nos boîtes mails débordent littéralement de documents téléchargeables et de newsletters qui vont avec.

Il est vrai que nous sommes un peu tentés par le discours qui nous dit qu’il faut être présent constamment et que la régularité est nécessaire pour se faire une place sur la toile.

Oui mais le piège de tout cela, c’est que le besoin en terme de quantité et la cadence que cela nous impose risque fortement de s’en ressentir au niveau de la qualité.

Si vraiment on prend le temps d’analyser la pertinence de nos contenus, il est fort possible que plus de la moitié soit inutiles.

Et c’est complètement normal. Nous ne sommes pas des robots et nous ne pouvons pas toujours être au top.

Plutôt que de publier 4 articles par mois, utiliser le même temps que cela vous prendrez pour écrire un seul article remarquable.

Idem pour les publications sur les réseaux sociaux. Il vaut mieux réduire la fréquence mais taper dans le mil à coup sur.

Erreur n°5 : Se laisser distraire par les nouveautés

 

Le business en ligne, c’est génial, et ce pour plusieurs raisons.

Mais il ne faut pas croire que c’est tout beau tout rose et qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour que la machine à cash se mette en route.

L’image de cette déconcertante facilité va certainement vous jouer des tours.

Vous allez constamment être à la recherche de cette formule « magique » qui vous fera connaître la gloire du jour au lendemain et qui ne vous demandera pas trop d’efforts.

De fait, vous allez être attirés par tous les nouveaux outils, les dernières méthodes, etc.

Le problème, c’est que vous allez fortement vous éloigner de vos objectifs de base et que vous ne travaillerez pas sur les réels problèmes. Vous pensez à tort que tout repose sur des éléments extérieurs.

Vous favorisez la procrastination et vous ne faites que reculer le fond du problème.

Vous ne vous concentrez pas sur l’essentiel à savoir, votre positionnement, votre offre et votre contenu.

 

Ce n’est sans doute pas les seules erreurs en marketing digital. Même si l’on apprend de ses erreurs et que cela veut dire que l’on passe à l’action, il faut tout de même se préserver car c’est un domaine consommateur d’énergie.

On peut tout même dire que les erreurs en marketing digital les plus courantes sont le fait de ne pas parler en premier du problème du client, se concentrer sur un seul produit, utiliser uniquement les réseaux sociaux, se préoccuper de la quantité plus que la qualité et enfin, se laisser distraire par les nouveautés.

Dites- moi en commentaires si vous faites une ou plusieurs de ces erreurs ? En aviez-vous conscience ?

Si vous avez aimé l'article vous être libre de le partager :)
%d blogueurs aiment cette page :