Créer une entreprise du web rentable, solide et pérenne ne s’improvise pas.

La création d’entreprise est une démarche complexe et profonde qui ne consiste pas seulement en une déclaration à l’URSSAF.

Le plus difficile lorsque l’on se lance dans la création d’entreprise, c’est de ne pas savoir par où commencer. Il y a tellement de choses à savoir, à mettre en place que l’on peut facilement se noyer et très vite se décourager.

Il faut être certain d’être réaliste sur ce qu’est vraiment l’activité d’ « entrepreneur ». Est- ce que vous avez conscience de ce que cela impliquerait dans votre vie personnelle et professionnelle.

Est- ce que vous avez envie de vous investir dans un projet qui sera en constante évolution avec des moments de doute et d’incertitude.

 Est- ce que vous êtes conscient que le rapport travail/ argent va être complètement différent.

Tout le monde n’est pas fait pour l’entrepreneuriat. C’est une façon de voir les choses, il faut vraiment avoir cette fibre, ce dynamisme qui permet de franchir les obstacles et de ne jamais abandonner et ce malgré les tempêtes.

Même s’il n’y a pas de moment idéal pour se lancer dans la création d’entreprise, il faut être dans des conditions plutôt sereines.

Est- ce que financièrement vous avez un peu de marge le temps de développer votre clientèle ? Est- ce que moralement vous êtes plutôt dans une période enthousiaste ?, Est- ce que vous avez le soutien de votre conjoint ?, etc.

Outre ce questionnement de base auquel il faut réfléchir, il y a aussi 5 étapes indispensables à suivre pour créer une entreprise du web rentable, solide et pérenne.

Étape n°1 : Définir son pourquoi et sa vision

 

Si vous avez décidé d’entreprendre sur le web, c’est certainement pour des raisons profondes et que vous avez envie de vous créer la vie de vos rêves. C’est toujours facile de rêver mais beaucoup plus dur de mettre en place des actions pour les réaliser.

Faire le choix de quitter le salariat pour l’entrepreneuriat n’est pas une décision anodine.

C’est un engagement pour soi- même et pour sa famille. Cela engendre parfois certains sacrifices financiers et professionnels.

Vous devez être certain que ce choix ne soit pas conditionné par de mauvaises raisons.

La plus mauvaise raison serait de vouloir gagner de l’argent facilement. L’argent sera une conséquence et non un but.

Les questions à se poser :

  • Pourquoi avez- vous décidé de créer une entreprise en ligne plutôt que de rester salarié ? Parce que vous avez envie de défendre vos valeurs et de travailler avec des personnes qui partagent les vôtres ?
  • Quelles sont vos motivations profondes ? Vous avez envie de découvrir et de vivre dans ce pays qui vous fait tant rêver depuis votre enfance et donc d’avoir une grande liberté géographique ?
  • Qu’est- ce que cela vous apporterez comme changement dans votre vie et qui vous ne convenez plus ? Vous ne seriez plus obligé de laisser vos enfants chez la nounou 45h par semaine ?
  • Qu’est- ce que vous avez envie d’apporter aux autres grâce à l’entrepreneuriat ? Quel est l’empreinte que vous avez envie de laisser ? Vous avez envie de voir les autres réussir grâce à votre méthode unique.

Il est très important de mettre sur papier ses motivations profondes et de les visualiser en période de découragement.

Il est aussi très important de définir sa vision. Qu’est- ce que la vision ?

Eh bien, il s’agit de la manière dont vous imaginez vos conditions de travail idéales, l’image que vous avez envie de dégager et les clients que vous avez envie d’attirer.

Par exemple :

  • Je ne veux pas travailler le mercredi pour garder mes enfants.
  • Je veux avoir 6 semaines de vacances par an.
  • Je ne veux pas être dépendante d’un seul client.
  • Je ne veux pas faire des sites internet même si j’en ai les compétences.
  • Je ne veux pas travailler avec l’entreprise X car elle ne correspond pas à mes valeurs.
  • Je veux commencer ma journée après une séance de sport.

Pourquoi est- ce primordial de définir sa vision ?

Lorsque vous allez démarrer le processus de création, vous allez être plongés dans un tourbillon où il sera difficile parfois d’avoir des idées claires. Par peur de l’échec ou par peur du manque d’argent, vous pouvez très facilement vous embarquer dans un système que vous n’avez pas choisi à la base.

Être entrepreneur, c’est travailler selon ses propres conditions sinon on reste salarié et on subit les conditions imposées par quelqu’un d’autre.

Avec une vision claire, vous allez pouvoir organiser votre emploi du temps et votre stratégie en fonction de cela.

Par exemple, si j’ai décidé de ne pas travailler le mercredi, cela veut dire que je dois travailler efficacement les 4 autres jours de la semaine, voir trouver un petit créneau dans le week- end.

Si je veux prendre des vacances à Noël et au mois d’août, je ne dois pas organiser le lancement de mes formations à ce moment-là.

Vous comprenez bien l’importance d’avoir un cadre, une vision préalablement définie.

Cela vous empêchera certainement de vivre le burn- out de l’entrepreneur qui part dans tous les sens et qui ne comprend plus le pourquoi de sa situation.

Étape n°2 : Déterminer son idée d’entreprise et sa niche

 

C’est une étape généralement assez prise de tête car c’est de là que tout commence.

C’est l’heure des premières incertitudes et des nuits blanches !!

J’ai une idée mais je ne sais pas si ça va marcher ? Est- ce que c’est une bonne idée ? Est- ce que je vais avoir des clients ?

Je vais proposer une dizaine d’offres, on ne sait jamais sur un malentendu, il y en a une qui peut fonctionner.

Il y a des domaines d’activité rentables mais assez saturés. Pour vous démarquer de la concurrence, qu’est- ce que vous allez proposer ? Quel problème allez-vous résoudre ? Quelle est votre méthode ?

Il faut choisir dans un premier temps une  thématique et ensuite se nicher selon un fort potentiel économique ou non.

Une niche, c’est un petit segment d’une thématique beaucoup plus large. Par exemple, dans la thématique de la santé vous pouvez vous nicher sur la problématique de la perte de poids.

L’avantage de créer une entreprise sur le web, c’est qu’il est très facile de faire une rapide étude de marché en faisant quelques recherches.

Vous pouvez poser des questions sur des forums, identifier les problématiques de votre domaine, vous pouvez intégrer des groupes facebook et faire des sondages. Vous pouvez regarder les meilleures ventes de livres sur amazon ou d’autres produits dérivés dans votre thématique.

Étape n°3 : Définir son client idéal

 

Une idée d’entreprise c’est bien mais connaître son client idéal c’est encore mieux.

Encore une fois, vous allez être tentés par cette logique du volume et donc du chiffre.

Vous allez certainement avoir comme premier réflexe : « Je vais vendre mon e-book de rééquilibrage alimentaire aux 7/ 77 ans comme ça, j’ai une grande chance de faire du volume ».

Stop !! Stop !!

Vous avez tout faux.

Lorsque l’on s’adresse à tout le monde, on ne s’adresse à personne.

Si le but est de régler le problème d’une personne en particulier, il faut que la personne remarque votre solution, il faut qu’elle se sente concernée.

Vous n’allez pas vous adresser de la même manière à une femme enceinte qui veut perdre ses kilos de grossesse qu’à une grand- mère qui veut se maintenir en forme.

Vous comprenez bien que vous n’allez pas raconter les mêmes histoires.

Et comme vous avez compris que le web repose essentiellement sur la stratégie de contenu. Autant vous dire qu’il est vivement nécessaire de connaître sur le bout des doigts son client idéal.

Il ne s’agit pas seulement de définir des données démographiques, il va falloir le comprendre, l’analyser afin de lui proposer des solutions ciblées dont il a besoin pour résoudre sa problématique.

Lorsque vous allez écrire vos articles de blog, faire votre podcast, vos vidéos Youtube, mailing et vos publications sur vos réseaux sociaux ayez toujours en tête votre client idéal.

Cela vous donnera d’autant plus d’idées et d’inspiration car vous allez simplement répondre à ses besoins et à ses attentes.

business-plan

Étape n°4 : Définir son offre / produit

 

Dans un précédent article sur le web entrepreneuriat, j’ai déjà évoqué les différents business models qui existent dans le web. J’ai également confronté le modèle du freelance et de l’infopreneur

Je ne vais pas y revenir en détail mais avant de définir son offre, il est essentiel de définir son business model.

Une offre, qu’est- ce que c’est ?

L’offre, c’est le produit ou le service que vous allez proposer. Mais vous devez garder en tête que pour vous différencier dans la jungle du web, il va falloir dans un premier temps trouver votre élément différenciateur.

Pourquoi on viendrait acheter chez vous plutôt que chez vos concurrents ?

Votre offre doit être unique. Quelle est votre promesse ? Quelle est votre méthode ?

Par exemple si votre positionnement est : J’aide  les jeunes mamans à perdre leurs kilos de grossesse sans frustration avec la méthode hyper protéinée.

Vos produits pourraient être :

  1. E- book de recettes et programme sportif.
  2. Coaching individuel avec un programme sportif sur 3 mois.
  3. Membership (offre à abonnement) avec des recettes hebdomadaires, un coaching de groupe mensuel et des lives pour les séances de sport.

Il va falloir également définir le prix de votre ou de vos offres. Il faut établir un business plan afin de définir votre stratégie de vente.

Je vous conseille de vous documenter sur la psychologie des prix.

 

Étape n°5 : Choisir son statut juridique

 

L’autre question qui occupe toute notre attention lors de la création d’entreprise c’est le choix du statut juridique.

 Il y a un certain nombre de paramètres à prendre en compte avant de faire son choix.

Tout dépend également de la nature de l’activité.

Ce n’est pas une question à prendre à la légère.

Il y a deux possibilités lorsque l’on créé une entreprise et que l’on est seul, soit en individuel, soit en société.

L’entreprise individuelle, c’est une personne physique, c’est-à-dire qu’elle ne sera pas détachée de votre personne, votre patrimoine personnel sera engagé.

La société elle, sera une personne morale, elle sera détachée de vous. Elle aura ses propres responsabilités juridiques.

Dans l’entreprise individuelle, il y a soit l’EIRL soit le régime de la micro- entreprise.

Avec L’EIRL, votre patrimoine personnel pourra être protégé.

En société, il y a l’EURL ou la SASU mais tout dépend de votre situation personnelle et de l’ampleur de votre projet.

La micro- entreprise présente l’avantage d’un régime fiscal et social simplifié.

Il y a des avantages et des inconvénients à utiliser le régime de la micro-entreprise mais lorsque l’on crée une entreprise sur le web, c’est un statut intéressent pour débuter. Cela permet de se familiariser en douceur avec le monde de l’entrepreneuriat, le temps de prendre ses marques et de trouver son positionnement.

Le chiffre d’affaires est limité et on ne peut pas déduire ses charges mais au départ, il y a peu de frais de fonctionnement et très peu d’investissement. Dans le web, il existe beaucoup d’outils que l’on peut utiliser gratuitement.

Il est préférable de s’adresser au préalable à un expert- comptable et à un avocat.

Si vous avez envie de vous documenter davantage sur le sujet, je vous conseille l’excellent blog de Stéphanie de j’aime la paperasse. Vous y trouverez des informations sur le côté gestion et administratif.

C’est la partie la moins fun mais qui demande aussi des connaissances et compétences.

Vous l’aurez compris, créer une entreprise sur le web rentable, solide et pérenne demande beaucoup de réflexion au départ et n’est pas la partie la plus fun de l’aventure.

Beaucoup font de la résistance jusqu’au moment même de la vente. Mais on ne peut pas se lancer dans l’entrepreneuriat sans avoir posé les bases de son business. Ce n’est pas dans le feu de l’action que l’on commence à réfléchir à la stratégie.

Les actions sont organisées en fonction de la stratégie.

Il y donc des questions auxquelles il faudra consacrer du temps pour y répondre.

Son pourquoi, sa vision, sa niche, son offre et son statut juridique sont des éléments essentiels et il ne faut surtout pas les laisser de côté.

Alors est- ce que vous avez réfléchi à tous ces éléments ou est- ce que vraiment vous faites de la résistance en mode procrastination à fond ? !

Si vous avez aimé l'article vous être libre de le partager :)
%d blogueurs aiment cette page :