Congé parental et création d’entreprise semblent être aujourd’hui la combinaison parfaite pour les jeunes mamans.  Créer une entreprise est une démarche complexe qui regroupe différentes étapes entre l’idée et la réalisation concrète du projet.

Cela ne consiste pas uniquement en une déclaration à l’URSSAF. C’est un projet global que l’on bâtit pierre après pierre. Construire une activité rentable et pérenne demande du temps, beaucoup de temps. Il faut élaborer la stratégie de communication, le positionnement, trouver le bon produit, créer son identité de marque, etc.

Il est courant d’entendre des créateurs d’entreprises évoquer le manque de rémunération durant les 3 premières années.

Cela s’explique tout simplement par le fait qu’ils sont dans une phase de création et de développement et qu’ils construisent peu à peu leur clientèle.

Le congé maternité puis le congé parental nous offrent l’opportunité d’avoir du temps pour cette phase de création.

Mais alors concrètement, comment concilier congé parental et création d’entreprise ? Comment s’organiser ? Quelles sont les aides possibles ?

Congé maternité et congé parental

 

Le congé maternité est un droit de repos octroyé à toutes femmes enceintes avant et après son accouchement. Il est d’une durée de 6 semaines environ pour le 1er enfant et plus si vous avez d’autres enfants à charge. Notre rémunération est alors prise en charge par la sécurité sociale. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site du service public.

Dans certaines entreprises, il y a des dispositifs qui permettent de prolonger de quelques mois ce congé maternité. Je vous invite à consulter les conventions collectives de votre secteur d’activité afin de voir les dispositions particulières prévues dans ce cas. Parfois, il est possible de bénéficier d’un demi- salaire pour une durée de 3 mois supplémentaires par exemple.

Le congé parental d’éducation qui prolonge le congé maternité de base est un droit ouvert à tous les salariés qui ont au minimum 1 an d’ancienneté dans l’entreprise.

La durée maximale pour 1 premier enfant est établie jusqu’aux 3 ème anniversaires mais il varie selon le nombre d’enfants à charge.

Toutefois, il existe deux cas de figure possibles : le congé parental à temps plein ou bien le congé parental à temps partiel.

Le congé parental à temps partiel doit être au minimum de 16h par semaine. Le contrat de travail est modifié par un avenant qui stipulera le nombre d’heures et les jours travaillés. Pour en savoir plus sur les conditions, vous pouvez consulter le site du service public.

 

Les aides financières de la Caf

 

Quelque soit votre choix, il est possible de bénéficier de la PreParE, une aide financière versée par la Caf aux parents qui cessent ou réduisent leur activité pour s’occuper de leur enfant.

Le montant maximum versé si vous cessez votre activité sera d’environ 400€ par mois sur une période de 6 mois. Je vous invite à faire une simulation sur le site de la Caf.

Les différents modes de garde et les aides de la Caf

 

Les crèches

Il existe différentes structures. Elles peuvent être municipales, privées ou associatives.

 Il existe des crèches municipales gérées par les communes et des crèches privées d’entreprises ou bien encore des crèches mixtes villes/entreprises.

Pour obtenir une place en crèche municipale, il faut généralement s’inscrire auprès de la commune souhaitée  au 7ème mois de grossesse.

Vous pouvez également consulter le service des ressources humaines de votre entreprise afin de connaître les éventuelles places qui ont été réservées dans certaines crèches.

Une autre option souvent méconnue consiste à contacter directement les crèches d’entreprise afin de conclure un contrat occasionnel avec des jours fixes ou sur les absences des autres enfants. Cela reste précaire mais peut s’avérer extrêmement pratique lorsque l’on a besoin de se dégager du temps pour créer son entreprise.

Concernant le coût de ce mode de garde, il existe différents modes de calcul selon le type de structure. L’avantage d’une crèche municipale c’est que vous payez votre reste à charge en fonction de vos revenus.

Vous pouvez consulter le site monenfant pour faire une simulation ou bien trouver un mode de garde selon votre lieu d’habitation.

garde-d-enfants

Les assistantes maternelles ou gardes à domicile

 

Il existe différentes formules si vous décidez de faire appel à une assistante maternelle.

Vous pouvez choisir une assistante maternelle employée par votre commune. Tout comme les crèches, vous paierez uniquement votre part selon vos revenus.

Vous pouvez également faire appel à une assistante maternelle agrée qui exerce à son domicile et dans ce cas vous pouvez bénéficier de la prestation Caf CMG (Complément de libre choix du mode de garde).

Cette prestation peut être aussi demandée si vous passez par une entreprise spécialisée pour la garde d’enfant à votre domicile.

L’alternative peut être aussi de s’adresser à une MAM (Maison des assistantes maternelles) qui regroupe dans un même lieu plusieurs assistantes maternelles.

Vous pouvez tout à fait cumuler place en crèche avec une assistante maternelle ou une garde à domicile. Les prestations de la Caf ne répondent pas aux mêmes conditions.

Il est bon de savoir que quel que soit le mode de garde que vous choisirez, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt qui vous sera rétribué l’année suivante.

Profiter de se former et de développer de nouvelles compétences

 

Utiliser son compte CPF

Avec l’évolution des dispositifs de formation, de nos jours, il est très facile de se former en toute discrétion et en dehors de ses horaires de travail.

Parmi ces dispositifs, on retrouve le CPF (Compte Personnel de Formation).

Vous pouvez vous rendre sur le site de moncompteformation afin de connaître vos droits et de chercher éventuellement une formation qui vous intéresse.

Il est possible d’utiliser son CPF également pour une formation d’aide à la création d’entreprise parfois dispensée par les Chambres de Commerce et d’Industrie.

Se former en ligne

 

Les formations en ligne ont plus que jamais le vent en poupe. Avec la crise sanitaire que l’on vient de traverser, beaucoup de formations en ligne se sont développées.

On peut trouver des formations dans de nombreux domaines et il est facile de trouver des formations de grande qualité.

Vous pouvez consulter le blog de Louise et Olga qui vous donnent plein de conseils pour trouver la bonne formation en ligne.

Sachez que de plus en plus de formation en ligne son également éligible au CPF.

Les avantages des formations en ligne sont nombreux et notamment le fait de pouvoir suivre la formation à son rythme 7j/7 et 24h/24. Autant dire que c’est la combinaison idéale lorsqu’on s’occupe d’un bébé.

 Cela permet aussi d’intégrer un réseau, d’échanger plus facilement avec les autres participants et de garder la motivation.

formation-en-ligne

 

Congé parental et création d’entreprise : mode d’emploi

 

Une fois que l’on a mis à plat les différents paramètres, comment peut-on concrètement concilier son congé parental avec la création d’entreprise ?

L’arrivée d’un bébé fait parfois effet d’un véritable tsunami, très peu de temps pour nous et un épuisement assez marqué. Vous allez certainement me dire qu’il est très difficile à ce moment- là d’envisager de se former ou de créer son entreprise.

Avec une bonne organisation, c’est largement possible mais pas de n’importe quelle manière.

Financièrement, il n’est pas non plus question de quitter votre job du jour au lendemain, vous avez une personne à charge et c’est de votre responsabilité de lui apporter tout le confort nécessaire.

Vous avez là une grande opportunité qu’il faut savoir saisir. Vous avez la possibilité de prendre un congé parental à temps partiel d’une durée de 3 ans. Le gros avantage c’est que vous conservez votre emploi et donc  une rémunération qui en plus sera complétée par les aides versées par la Caf.

Votre temps pourra alors être partagé entre votre emploi d’un côté et votre création d’entreprise de l’autre.

Sachez qu’il est tout à fait possible de créer une micro-entreprise si vous êtes en congé parental à temps partiel. En revanche, il n’est pas possible de créer son entreprise en congé parental à temps complet.

Un autre avantage non négligeable est que si vous bénéficier de la PreParE au moment de la création, cela vous donnera également droit à l’ACRE (exonération des principales cotisations sociales durant les 12 premiers mois).

Quant à l’organisation avec un bébé, il faut trouver des solutions pour le faire garder certains jours où vous travaillez sur votre projet.  Étudiez l’option du contrat occasionnel en crèche ou garde à domicile.

N’hésitez pas à solliciter votre entourage, grands- parents, parrain, marraine, pour vous dégager ne serait- ce que 2h par- ci par- là. Le soir et le week-end votre conjoint peut également prendre le relais.

Il est évident que le soutien de votre entourage contribuera fortement à la réussite de votre projet.

Vous avez toutes les cartes en main pour tenter l’aventure de la création d’entreprise.

Je n’ai pas abordé le cas particulier des salariés de la fonction publique et des organismes privés d’utilité publique qui ont des règles spécifiques en matière de congé parental et de création d’entreprise.

Avec toutes ces informations, pensez- vous que vous avez tous les éléments pour construire sereinement votre projet de création d’entreprise ? N’hésitez pas à me poser des questions en commentaires si vous avez besoin de précisions ?

Si vous avez aimé l'article vous être libre de le partager :)
%d blogueurs aiment cette page :