L’état d’esprit ou comme je me plais à dire le «mindset» est un de mes sujets de prédilection car pour moi c’est le pilier numéro 1 de la réussite dans l’entrepreneuriat.

J’ai donc décidé d’écrire cet article dans le cadre de ma participation à l’évènement inter-blogueurs sur « l’importance de l’état d’esprit » organisé par Houria du blog Boulevard du Succès.

J’apprécie particulièrement son article sur les croyances qui nous démontre bien que la réussite est largement favorisée par notre mindset.

L’état d’esprit, c’est la base, le socle, les fondations de votre nouvelle vie.

Pas seulement pour être simpliste en disant qu’il faut toujours être optimiste pour attirer à soi le positif mais parce que l’état d’esprit, c’est beaucoup plus profond que cela.

Un chef d’entreprise, c’est comme un sportif de haut niveau, sans le mental, rien ne se passe.

L’entrepreneuriat nous oblige à nous questionner sur notre « nous » profond, à chercher nos failles, à combattre nos croyances limitantes.

Nous allons voir qu’est- ce que l’état d’esprit et comment le cultiver pour réussir dans l’entrepreneuriat.

L’état d’esprit c’est quoi ?

 

D’après la définition du Larousse, il s’agit de « dispositions, opinion à l’égard de quelqu’un ou de quelque chose ».

L’état d’esprit pour moi, c’est un art de vivre, un état que l’on doit bichonner, cultiver, écouter, nourrir et ajuster.

Il faut donc travailler son opinion, sur soi, sur les autres et sur les évènements.

Lorsque l’on décide de devenir entrepreneur, cela signifie que l’on accepte de se mettre à nu et d’être jugé par nos clients et nos concurrents.

Nous allons voir comment cultiver notre état d’esprit d’entrepreneur.

Comment cultiver son état d’esprit d’entrepreneur ?

Entreprendre n’est pas toujours facile. Un entrepreneur passe par différentes phases et il faut pouvoir maintenir le cap quoi qu’il advienne.

Les doutes, les peurs font partie intégrante du parcours d’un entrepreneur et ces sentiments sont légitimes et inévitables. Plutôt que d’essayer de lutter à tout prix, il est préférable d’apprendre à les apprivoiser et à les accueillir avec plus de sérénité.

# 1 Travailler sa confiance en soi

Le paramètre essentiel à travailler et sans aucun doute sa confiance en soi.

Lorsque l’on est entrepreneur, on est le seul maître à bord. On mène la barque et il faut donc avoir sincèrement confiance en ses capacités. Personne ne sera à vos côtés pour prendre des décisions ou vous dire de passer à l’action.

La confiance en soi est primordiale pour vous mais surtout pour vos clients. Si vous ne croyez pas en vous et en votre offre ou en vos produits, ne demandez pas à vos clients d’avoir confiance et d’acheter chez vous.

Demandez-vous sans cesse la transformation que vous allez apporter à vos futurs clients. Demandez toujours des retours, des témoignages pour vous aider à prendre confiance de plus en plus.

Rappelez-vous également les raisons profondes pour lesquelles vous avez décidé d’entreprendre. Vous avez les capacités au fond de vous sinon l’idée de créer votre entreprise ne vous aurez même pas traversé l’esprit.

# 2 Rebondir face à l’échec

Une des grandes qualités de l’entrepreneur c’est d’avoir la capacité de rebondir face à l’échec.

Comme dirait Socrate, « La chute n’est pas l’échec, l’échec c’est de rester là où on est tombé ».

Piloter une entreprise demande de tester et ajuster des stratégies en permanence, vous ne pouvez pas baisser les bras dès que quelque chose ne fonctionne pas comme prévu et ce malgré votre implication et le temps passé.

Pour réussir dans l’entrepreneuriat seul fera la différence votre capacité à rebondir. Oubliez votre ego et admettez que vous pouvez avoir tort même si vous en étiez convaincu.

Vos clients passent avant vos convictions. Ne pensez pas à ce que vous pensez être le mieux pour eux, demandez leur toujours leur avis et acceptez qu’il soit opposé au vôtre.

Ne pensez pas non plus que si votre produit ne se vend pas, cela veut dire qu’il faut tout arrêter. Il s’agit peut- être d’un détail à corriger.

# 3 Dompter vos croyances limitantes

 

Les croyances sont nombreuses dans notre vie quotidienne mais encore plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’entrepreneuriat.

Une croyance, c’est le fait de croire en quelque chose, mais croire ne veut pas dire que c’est une vérité absolue. Ce sont des croyances que l’on nous transmet le plus souvent dans notre éducation.

Parmi les croyances limitantes qui touchent l’entrepreneur on peut trouver :

 

  • Pour gagner de l’argent il faut énormément travailler ;
  • Je ne suis pas assez légitime pour vendre mes prestations ;
  • Je n’arriverai pas à gérer si je gagne beaucoup d’argent ;
  • Mon offre n’est pas assez parfaite pour se vendre ;
  • Si je n’investis pas dans la publicité, je ne trouverais jamais de clients ;
  • Je suis beaucoup trop âgé pour entreprendre.

 

Il faut essayer de déconstruire ces croyances une à une. Essayez de trouver des exemples qui illustrent l’inverse de ces croyances. Par exemple, trouver des entrepreneurs qui arrivent à faire un gros chiffre d’affaires en travaillant très peu. N’hésitez pas à discuter et échanger pour rassembler différentes expériences.

Comment prendre soin de son état d’esprit au quotidien ?

 

# 1 Manger sainement

 

Être sain de corps et d’esprit, vous connaissez l’expression ?

L’esprit doit être considéré comme un organe précieux qui demande de l’attention.

Si notre corps peut nous montrer des faiblesses, il en est de même pour notre esprit.

L’énergie est un paramètre important pour avoir un esprit serein et allégé.

Privilégier les protéines comme la sardine, le maquereau et le blanc de poulet.

Manger autant de fruits et légumes que possible.

Évitez absolument le sucre et les farines blanches. En effet, le sucre contrairement aux idées reçues affaiblit notre énergie.

Le matin idéalement, buvez un jus de citron pour faire le plein de vitamines.

# 2 Pratiquer des activités physiques

 

Le sport est une aide précieuse pour avoir un mental d’acier qui puisse résister à toutes épreuves. Comme on entend souvent, « j’ai un mental de sportif ».

Ça veut dire quoi avoir un mental de sportif ?

Cela signifie ne pas lâcher son objectif de vu et mettre tout en œuvre pour l’atteindre quoi qu’il arrive. Cela implique également de croire en ses capacités de réussite. L’objectif est atteignable et le mental est conditionné en ce sens.

Le cerveau est un organe qui se muscle, il n’est donc pas à négliger.

# 3 Pratiquer l’hypnose et la sophrologie

 

L’hypnose est un état naturel qui permet de mettre en sourdine l’environnement extérieur afin de pouvoir être à l’écoute de son inconscient.

C’est une technique qui permet de lâcher prise et de déconstruire notre « formatage » inconscient.

Les effets sont assez incroyables si on tombe sur la bonne personne on peut vraiment espérer des miracles et voir en nous de réelles transformations.

J’aime particulièrement cette méthode car cela reste entre nous et notre inconscient.

Il y a aussi la PNL mais je n’ai pas encore testé ce procédé.

La sophrologie est une autre méthode que j’utilise régulièrement.

C’est une méthode qui combine des exercices sur la respiration, la décontraction musculaire et l’imagerie mentale.

Cela permet de se reconnecter à soi et de balayer les ondes négatives. On peut ainsi affronter les difficultés avec plus de sérénité.

Je trouve que c’est une méthode assez complète.

# 4 Prendre le temps de se reposer et de se ressourcer

 

On parle souvent de charge mentale qui incombe aux entrepreneurs. Lorsque l’on est entrepreneur, il est assez difficile de s’obliger à se prendre des temps de repos. Notre rythme de travail est complètement différent des salariés.

Adieu les 5 semaines de vacances obligatoires. Le week-end de repos et horaires fixes.

Il faut inclure dans son agenda des temps de repos obligatoirement. Lorsque l’on a la tête dans les actions, au bout d’un moment on n’est plus capable d’être lucide, on n’arrive plus à avoir les idées claires.

Se reposer permet de stimuler sa créativité. Les meilleures décisions business arrivent souvent dans les moments de détente. Le cerveau est libéré, ressourcé et donc beaucoup plus ouvert aux idées.

Imposez- vous des horaires et noter dans votre agenda les moments rien que pour vous en faisant des activités qui vous plaisent et qui vous détendent.

Finalement vous allez gagner du temps plus que d’en perdre.

L’importance de l’état d’esprit pour réussir dans l’entrepreneuriat est plus qu’une évidence.

Pour avoir un état d’esprit conquérant et robuste, il faut travailler sur un certain nombre de paramètres. Comme on l’a vu précédemment, il faut en prendre soin, au travers de l’alimentation, du sport, du repos.

 Il est également important de faire la chasse aux croyances limitantes avec des méthodes comme l’hypnose ou la sophrologie.

 C’est un travail quotidien qui s’entretient et qui demande de la discipline mais une fois que l’on prend conscience de l’importance de « l’état d’esprit » on met rapidement en place des routines pour le préserver.

Et vous, dites- moi en commentaire si vous êtes d’accord avec ce principe ? Que mettez- vous en place pour cultiver votre état d’esprit d’entrepreneur ?

Si vous avez aimé l'article vous être libre de le partager :)

Télécharge gratuitement ton workbook pour trouver ton idée de business

Trouve ton talent 

Étudie le potentiel économique

Définis ton positionnement

Élabore ton offre

RGPD

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :